Apple s'exprime sur le retrait du test xCloud de ses appareils

Tandis que Microsoft rencontre des difficultés à étendre son projet xCloud aux plateformes d'Apple, ce dernier prend la parole pour faire le point sur les conditions qu'il impose aux développeurs. Le Projet xCloud de Microsoft se déploiera dans le Xbox Game Pass Ultimate sans surcoût à la rentrée. Si les utilisateurs du système Android pourront profiter de plus de 100 jeux au lancement, les possesseurs d'appareils Apple sont en reste. Comme évoqué plus tôt, le géant s'est vu contraint de clôturer son test de manière anticipée sur iOS. Se limitant à un seul jeu, Halo : The Master Chief Collection, pour 10 000 testeurs, il semblait rencontrer des obstacles concernant les règles d'achats in-app de l'App Store et ses limites strictes sur les clients à distance. Malgré une volonté qui ne faiblit pas d'apporter le projet à toutes les plateformes, Microsoft a alors déclaré n'avoir "aucun moyen d’apporter sa vision du cloud gaming aux joueurs sur iOS via l’App Store", Apple étant "la seule plateforme polyvalente qui empêche les consommateurs de profiter" de tels services. Un problème d'ailleurs partagé avec l’application Stadia de Google. Dans un communiqué publié dans les colonnes de Business Insider aujourd’hui, Apple s'est expliqué sur la situation : L’App Store a été créé pour être un endroit sûr et fiable, où les clients peuvent découvrir et télécharger des applications, et une excellente opportunité pour tous les développeurs. Avant qu’elles n’intègrent notre store, toutes les applications sont examinées en fonction des mêmes lignes directrices qui visent à protéger les clients et à offrir des règles du jeu équitables aux développeurs. Apple appuie ensuite la nécessité de soumettre chaque jeu "individuellement" à un examen ; un point qui pourrait alors représenter le frein majeur qui obstrue l'accès aux services de Google Stadia et Microsoft. Nos clients bénéficient d’excellentes applications et de jeux de millions de développeurs, et les services de jeux peuvent parfaitement se lancer sur l’App Store tant qu’ils suivent le même ensemble de directives applicables à tous les développeurs ; cela inclut de soumettre des jeux individuellement pour examen, et qui apparaissent dans les listes et la recherche . A lire également : Par Tiraxa, Rédaction jeuxvideo.com Let's block ads! (Why?)

Apple s'exprime sur le retrait du test xCloud de ses appareils
Tandis que Microsoft rencontre des difficultés à étendre son projet xCloud aux plateformes d'Apple, ce dernier prend la parole pour faire le point sur les conditions qu'il impose aux développeurs. Le Projet xCloud de Microsoft se déploiera dans le Xbox Game Pass Ultimate sans surcoût à la rentrée. Si les utilisateurs du système Android pourront profiter de plus de 100 jeux au lancement, les possesseurs d'appareils Apple sont en reste. Comme évoqué plus tôt, le géant s'est vu contraint de clôturer son test de manière anticipée sur iOS. Se limitant à un seul jeu, Halo : The Master Chief Collection, pour 10 000 testeurs, il semblait rencontrer des obstacles concernant les règles d'achats in-app de l'App Store et ses limites strictes sur les clients à distance. Malgré une volonté qui ne faiblit pas d'apporter le projet à toutes les plateformes, Microsoft a alors déclaré n'avoir "aucun moyen d’apporter sa vision du cloud gaming aux joueurs sur iOS via l’App Store", Apple étant "la seule plateforme polyvalente qui empêche les consommateurs de profiter" de tels services. Un problème d'ailleurs partagé avec l’application Stadia de Google. Dans un communiqué publié dans les colonnes de Business Insider aujourd’hui, Apple s'est expliqué sur la situation : L’App Store a été créé pour être un endroit sûr et fiable, où les clients peuvent découvrir et télécharger des applications, et une excellente opportunité pour tous les développeurs. Avant qu’elles n’intègrent notre store, toutes les applications sont examinées en fonction des mêmes lignes directrices qui visent à protéger les clients et à offrir des règles du jeu équitables aux développeurs. Apple appuie ensuite la nécessité de soumettre chaque jeu "individuellement" à un examen ; un point qui pourrait alors représenter le frein majeur qui obstrue l'accès aux services de Google Stadia et Microsoft. Nos clients bénéficient d’excellentes applications et de jeux de millions de développeurs, et les services de jeux peuvent parfaitement se lancer sur l’App Store tant qu’ils suivent le même ensemble de directives applicables à tous les développeurs ; cela inclut de soumettre des jeux individuellement pour examen, et qui apparaissent dans les listes et la recherche . A lire également : Par Tiraxa, Rédaction jeuxvideo.com Let's block ads! (Why?)