CD Projekt fait appel à la loi DMCA pour limiter les fuites de ses données

News business CD Projekt fait appel à la loi DMCA pour limiter les fuites de ses données Il y a deux semaines, CD Projekt annonçait avoir été piraté et que de nombreuses données ont été volées. Les pirates ont réclamé une rançon, tout en menaçant de vendre les données aux plus offrants. Le développeur a refusé, et, il y a peu, nous découvrions que des codes sources auraient été vendus aux enchères. Désormais, une partie des données est en mesure de circuler sur Internet. C'est pour tenter de contrecarrer cela que CD Projekt a fait appel à la loi de protection du droit d'auteur, le Digital Millennium Copyright Act, en espérant qu'elle permette de faire retirer les publications liées, notamment sur Twitter. Vice a pu se procurer le mail envoyé aux contrevenants, et on peut notamment y lire : Description de l'infraction : code source de Gwent : The Witcher Card Game obtenu illégalement. Posté sans autorisation et non destiné à être diffusé au public. L'une des personnes ayant réceptionné ce type de mail a confirmé avoir publié un lien permettant de télécharger le code source du jeu. Cependant, et comme le relaie Gamekult, GamesIndustry indique que les voleurs n'ont pas validé la vente aux enchères, un tiers ayant acheté les données pour une somme inconnue. Pour rappel, les données volées comprennent les codes sources de Cyberpunk 2077, The Witcher 3 : Wild Hunt, Gwent : The Witcher Card Game, et d'une "version non distribuée" de The Witcher 3. Par MalloDelic, Journaliste jeuxvideo.com MP

CD Projekt fait appel à la loi DMCA pour limiter les fuites de ses données
News business CD Projekt fait appel à la loi DMCA pour limiter les fuites de ses données Il y a deux semaines, CD Projekt annonçait avoir été piraté et que de nombreuses données ont été volées. Les pirates ont réclamé une rançon, tout en menaçant de vendre les données aux plus offrants. Le développeur a refusé, et, il y a peu, nous découvrions que des codes sources auraient été vendus aux enchères. Désormais, une partie des données est en mesure de circuler sur Internet. C'est pour tenter de contrecarrer cela que CD Projekt a fait appel à la loi de protection du droit d'auteur, le Digital Millennium Copyright Act, en espérant qu'elle permette de faire retirer les publications liées, notamment sur Twitter. Vice a pu se procurer le mail envoyé aux contrevenants, et on peut notamment y lire : Description de l'infraction : code source de Gwent : The Witcher Card Game obtenu illégalement. Posté sans autorisation et non destiné à être diffusé au public. L'une des personnes ayant réceptionné ce type de mail a confirmé avoir publié un lien permettant de télécharger le code source du jeu. Cependant, et comme le relaie Gamekult, GamesIndustry indique que les voleurs n'ont pas validé la vente aux enchères, un tiers ayant acheté les données pour une somme inconnue. Pour rappel, les données volées comprennent les codes sources de Cyberpunk 2077, The Witcher 3 : Wild Hunt, Gwent : The Witcher Card Game, et d'une "version non distribuée" de The Witcher 3. Par MalloDelic, Journaliste jeuxvideo.com MP