États-Unis : ce qu’il faut savoir sur les exécutions fédérales, rétablies après 17 ans de suspension

Publié le : 15/07/2020 - 11:41 Pour la première fois depuis dix-sept ans, une exécution fédérale a eu lieu aux États-Unis. Daniel Lee, 47 ans, suprémaciste blanc, condamné à mort en 1999 pour un triple meurtre, a été exécuté par injection létale, mardi 14 juillet, au pénitencier de Terre Haute, dans l'Indiana. La reprise des exécutions fédérales s’est faite sous l'impulsion du gouvernement de Donald Trump, qui réclame un usage renforcé de la peine capitale. Publicité Lire la suite Cela n’était pas arrivé depuis dix-sept ans… Mardi 14 juillet, Daniel Lee, 47 ans, a été exécuté au pénitencier fédéral de Terre-Haute dans l’Indiana, par injection létale. Ce partisan de la suprématie blanche avait été condamné à la peine de mort en 1999, pour le meurtre d'un couple et de leur fillette de 8 ans. Les exécutions fédérales, suspendues depuis 2003, ont repris aux États-Unis sur demande de l’administration Trump. Plusieurs détenus doivent donc être mis à mort ces prochains jours et semaines.  Aux États-Unis, si la plupart des crimes sont jugés au niveau des États, la justice fédérale peut se saisir des actes les plus graves : meurtres de premier degré, espionnage, attentats, crimes de guerre, trafics de drogue à grande échelle… Let's block ads! (Why?)

États-Unis : ce qu’il faut savoir sur les exécutions fédérales, rétablies après 17 ans de suspension
Publié le : 15/07/2020 - 11:41 Pour la première fois depuis dix-sept ans, une exécution fédérale a eu lieu aux États-Unis. Daniel Lee, 47 ans, suprémaciste blanc, condamné à mort en 1999 pour un triple meurtre, a été exécuté par injection létale, mardi 14 juillet, au pénitencier de Terre Haute, dans l'Indiana. La reprise des exécutions fédérales s’est faite sous l'impulsion du gouvernement de Donald Trump, qui réclame un usage renforcé de la peine capitale. Publicité Lire la suite Cela n’était pas arrivé depuis dix-sept ans… Mardi 14 juillet, Daniel Lee, 47 ans, a été exécuté au pénitencier fédéral de Terre-Haute dans l’Indiana, par injection létale. Ce partisan de la suprématie blanche avait été condamné à la peine de mort en 1999, pour le meurtre d'un couple et de leur fillette de 8 ans. Les exécutions fédérales, suspendues depuis 2003, ont repris aux États-Unis sur demande de l’administration Trump. Plusieurs détenus doivent donc être mis à mort ces prochains jours et semaines.  Aux États-Unis, si la plupart des crimes sont jugés au niveau des États, la justice fédérale peut se saisir des actes les plus graves : meurtres de premier degré, espionnage, attentats, crimes de guerre, trafics de drogue à grande échelle… Let's block ads! (Why?)