Lemnis Gate : Le FPS le plus innovant de ces dernières années ?

Preview Lemnis Gate : Le FPS le plus innovant de ces dernières années ? Publié le 14/06/2021 à 01:00 Partager : Il y a des jeux plus difficiles à présenter que d'autres, mais rarement un concept de jeu vidéo aura été aussi ardu à décrire que celui de Lemnis Gate. Ce Hero Shooter en arène joue avec le temps et propose une expérience bien plus stratégique qu’il n’y parait. Si ce concept précis a déjà été exploré par Quantum League avec un certain succès, Lemnis Gate semble aller plus loin en termes de choix tactiques. Pour être tout à fait francs, nous avons été impressionnés par ce que nous avons vu. Un concept velu au premier abord, mais d'une profondeur indéniable Après un bref tutoriel présentant les mécaniques de base, nous avons pu prendre part à plusieurs matchs à travers 3 modes de jeu. Le premier était un match en 1 contre 1 au tour par tour. La composante tour par tour peut surprendre, nous allons donc faire de notre mieux pour expliciter le concept de Lemnis Gate. Sur la carte qui nous était proposée, l’objectif était simple ramasser des orbes et les ramener dans notre zone d’apparition. Les joueurs jouent chacun leur tour. Le premier est donc seul sur le terrain et récupère un orbe. Son adversaire peut ensuite rentrer sur le terrain et interagir avec son fantôme. Pour faire simple, le J1 court vers son objectif. Au tour suivant, le J2 se bat contre un bot qui reproduit exactement les mêmes mouvements et tirs que le J1. Au tour d’après, le J1 peut interagir avec son propre bot et le bot du J2. Cette escalade continue jusqu’à ce que les deux joueurs aient chacun joué 5 tours, au final c’est donc le joueur sortant gagnant de toutes ces interactions qui l’emporte. La principale différence entre Lemnis Gate et Quantum League, c’est que les deux joueurs ne s’affrontent pas directement, mais affrontent des bots reproduisant les actions de l’adversaire. Cette différence change drastiquement l’articulation des combats et offre une dimension stratégique gigantesque aux affrontements. Notamment parce que le joueur qui ne joue pas survole la zone de combat avec un drone. Cette phase est loin d’être anodine, car le joueur “passif” peut observer les actions de son vis-à-vis et savoir quel comportement adopter. Couplé à une sélection de champions équipés de leur arme et capacité propre, ce système met une grande emphase sur les choix stratégiques. C’est probablement le point le plus intéressant de Lemnis Gate qui par moment s’apparente à un jeu d’échecs où les pièces peuvent tirer. En sachant que chaque héros ne peut être invoqué qu’une fois par manche, les décisions tactiques prennent une importance dramatique. Par exemple, le joueur qui commence peut se sentir désavantagé, car son bot se fera aisément abattre au prochain round. Mais un personnage comme Toxin, qui peut placer des flaques toxiques sous les orbes à récupérer peut avoir un impact considérable sur la partie, et ce trois tours à l’avance. Ces décisions sont au cœur du gameplay de Lemnis Gate et rendent les affrontements particulièrement grisants. Si ce joueur emprunte un long couloir, devrais-je sélectionner le sniper et l’abattre avec aisance ? Ou plutôt devrais-je passer sur le lance-roquettes, pour atomiser ces 3 bots simultanément ? Nous vous présentons des exemples volontairement simples afin de ne pas complexifier plus que de raison un concept déjà velu. Le nombre de variables semble gigantesque et le titre risque fort de gagner en profondeur au fil du temps. Un game design d'une solidité à toute épreuve Nous avons ensuite pu nous essayer à deux versions différentes du 2v2. Un au tour par tour et un simultané. La seule différence entre les deux est que dans le premier chaque joueur joue son tour indépendamment, tandis que dans le second, les 2 équipiers font leur round ensemble. Jamais les équipes n’affrontent leurs adversaires en direct. Nous n’avons malheureusement pas pu communiquer directement avec notre coéquipier, mais avons tout de même pu voir les possibilités tactiques que ce mode offrait. En multipliant encore les variables et les possibilités, Lemnis Gate devrait offrir des choix stratégiques et des mind game profonds. Rien n’étant joué avant le dernier round, une sélection de personnages ou une action coordonnée précise pourra toujours renverser la partie. Bref, d’un point de vue strictement tactique et ludique, nous avons été complètement séduits par le shooter de Ratloop dont le game design semble être d’une solidité sans faille. Les deux cartes que nous avons pu essayer de leur côté nous ont semblé bien conçues. Suffisamment grande pour les modes qu’elles abritent, ces maps offrent plusieurs angles d’approches et objectifs. Des bumpers sont disséminés sur le stage pour accélérer les déplacements tandis que certains héros disposent de capacités de mouvement. Nous n’avons malheureusement pas eu suffisamment de temps avec le jeu pour attester de leur solidité compétitive sur le long terme, il faudra attendre la sortie d

Lemnis Gate : Le FPS le plus innovant de ces dernières années ?
Preview Lemnis Gate : Le FPS le plus innovant de ces dernières années ? Publié le 14/06/2021 à 01:00 Partager : Il y a des jeux plus difficiles à présenter que d'autres, mais rarement un concept de jeu vidéo aura été aussi ardu à décrire que celui de Lemnis Gate. Ce Hero Shooter en arène joue avec le temps et propose une expérience bien plus stratégique qu’il n’y parait. Si ce concept précis a déjà été exploré par Quantum League avec un certain succès, Lemnis Gate semble aller plus loin en termes de choix tactiques. Pour être tout à fait francs, nous avons été impressionnés par ce que nous avons vu. Un concept velu au premier abord, mais d'une profondeur indéniable Après un bref tutoriel présentant les mécaniques de base, nous avons pu prendre part à plusieurs matchs à travers 3 modes de jeu. Le premier était un match en 1 contre 1 au tour par tour. La composante tour par tour peut surprendre, nous allons donc faire de notre mieux pour expliciter le concept de Lemnis Gate. Sur la carte qui nous était proposée, l’objectif était simple ramasser des orbes et les ramener dans notre zone d’apparition. Les joueurs jouent chacun leur tour. Le premier est donc seul sur le terrain et récupère un orbe. Son adversaire peut ensuite rentrer sur le terrain et interagir avec son fantôme. Pour faire simple, le J1 court vers son objectif. Au tour suivant, le J2 se bat contre un bot qui reproduit exactement les mêmes mouvements et tirs que le J1. Au tour d’après, le J1 peut interagir avec son propre bot et le bot du J2. Cette escalade continue jusqu’à ce que les deux joueurs aient chacun joué 5 tours, au final c’est donc le joueur sortant gagnant de toutes ces interactions qui l’emporte. La principale différence entre Lemnis Gate et Quantum League, c’est que les deux joueurs ne s’affrontent pas directement, mais affrontent des bots reproduisant les actions de l’adversaire. Cette différence change drastiquement l’articulation des combats et offre une dimension stratégique gigantesque aux affrontements. Notamment parce que le joueur qui ne joue pas survole la zone de combat avec un drone. Cette phase est loin d’être anodine, car le joueur “passif” peut observer les actions de son vis-à-vis et savoir quel comportement adopter. Couplé à une sélection de champions équipés de leur arme et capacité propre, ce système met une grande emphase sur les choix stratégiques. C’est probablement le point le plus intéressant de Lemnis Gate qui par moment s’apparente à un jeu d’échecs où les pièces peuvent tirer. En sachant que chaque héros ne peut être invoqué qu’une fois par manche, les décisions tactiques prennent une importance dramatique. Par exemple, le joueur qui commence peut se sentir désavantagé, car son bot se fera aisément abattre au prochain round. Mais un personnage comme Toxin, qui peut placer des flaques toxiques sous les orbes à récupérer peut avoir un impact considérable sur la partie, et ce trois tours à l’avance. Ces décisions sont au cœur du gameplay de Lemnis Gate et rendent les affrontements particulièrement grisants. Si ce joueur emprunte un long couloir, devrais-je sélectionner le sniper et l’abattre avec aisance ? Ou plutôt devrais-je passer sur le lance-roquettes, pour atomiser ces 3 bots simultanément ? Nous vous présentons des exemples volontairement simples afin de ne pas complexifier plus que de raison un concept déjà velu. Le nombre de variables semble gigantesque et le titre risque fort de gagner en profondeur au fil du temps. Un game design d'une solidité à toute épreuve Nous avons ensuite pu nous essayer à deux versions différentes du 2v2. Un au tour par tour et un simultané. La seule différence entre les deux est que dans le premier chaque joueur joue son tour indépendamment, tandis que dans le second, les 2 équipiers font leur round ensemble. Jamais les équipes n’affrontent leurs adversaires en direct. Nous n’avons malheureusement pas pu communiquer directement avec notre coéquipier, mais avons tout de même pu voir les possibilités tactiques que ce mode offrait. En multipliant encore les variables et les possibilités, Lemnis Gate devrait offrir des choix stratégiques et des mind game profonds. Rien n’étant joué avant le dernier round, une sélection de personnages ou une action coordonnée précise pourra toujours renverser la partie. Bref, d’un point de vue strictement tactique et ludique, nous avons été complètement séduits par le shooter de Ratloop dont le game design semble être d’une solidité sans faille. Les deux cartes que nous avons pu essayer de leur côté nous ont semblé bien conçues. Suffisamment grande pour les modes qu’elles abritent, ces maps offrent plusieurs angles d’approches et objectifs. Des bumpers sont disséminés sur le stage pour accélérer les déplacements tandis que certains héros disposent de capacités de mouvement. Nous n’avons malheureusement pas eu suffisamment de temps avec le jeu pour attester de leur solidité compétitive sur le long terme, il faudra attendre la sortie définitive du titre. Les maps seront au cœur des stratégies développées par les joueurs, espérons qu'elles seront nombreuses et bien pensées, car ce sont elles qui assureront une éventuelle longévité compétitive au titre. D’un point de vue strictement visuel, il est difficile d’attester du rendu du titre après une session en streaming, mais le tout semble propre. Si la direction artistique ne semble pas des plus inspirées, les archétypes disposent d’un design évoquant parfaitement leur gameplay. L’interface de son côté semblait parfaitement aboutie. Chaque bot voit un numéro lui être attribué et une icône représentant le personnage sélectionné le surplombe. On sait donc continuellement qui traquer. Une très bonne chose, même si masquer ces informations pourrait également ajouter une surcouche tactique intéressante. Nos impressions En itérant sur un concept dessiné par Quantum League, Lemnis Gate parvient à s’en détacher et à créer des joutes extrêmement stratégiques. À chaque tour, le joueur envoie un pion sur le terrain et doit en tirer le maximum. Fort d’un concept redoutable et d’une application impressionnante de maitrise, le shooter de Ratloop Games intimide par la profondeur de jeu qu'il semble renfermer. Ses règles implacables pourront aboutir à des choix tactiques grisants et à des phases de mind game prenantes. Si cette présentation fut brève et qu’il faudra de nombreuses heures pour pleinement appréhender le titre, nous avons été conquis par cette session de jeu. L'avis de Aubin_Gregoire Journaliste jeuxvideo.com 14 juin 2021 à 01:00:00