Test du PC portable Asus ZenBook Flip 13 UX363EA : un écran OLED dans un format ultracompact et convertible

Nous nous intéressons cette semaine à un PC portable d’un genre un peu particulier, qui délaisse la puissance graphique au profit de l'ultraportabilité et qui a la particularité de se doter d’un écran OLED. Très beau et facile à transporter, le ZenBook Flip d’Asus est-il le l’ultraportable rêvé ? Sur le marché des ordinateurs ultraportables (généralement au format 13 pouces et pesant aux alentours de 1 kg), quelques noms dominent. On pense bien entendu à Apple et ses MacBook Air, à Dell et ses XPS, mais également à Asus avec sa gamme ZenBook. Bien installés sur le marché depuis des années, les ZenBook sont bien souvent de très belles machines performantes et endurantes, qui ont l’avantage de pouvoir être emmenées partout. Si nous choisissons de tester l’un des derniers en date, c’est aussi pour vérifier si ce genre de PC peut aussi être utilisé pour le jeu vidéo. Sommaire Fiche technique du Asus ZenBook Flip 13 UX363EA Design et construction : de la finesse et du caractère Ecran : de l’OLED qui offre des couleurs très vives Puissance : idéal pour travailler et pour des “petits” jeux Autonomie : une bonne journée de travail en perspective Fiche technique du Asus ZenBook Flip 13 UX363EA Taille d'écran 13,3 pouces Type d'écran OLED Définition d'écran 1920x1080 Taux de rafraichissement 60 Hz Processeur Intel Core i7-1165G7 Carte graphique iGPU Intel Iris Xe Mémoire vive 16 Go Stockage 512 Go SSD NVMe Connectique 2 USB-C Thunderbolt 4, 1 USB-A 3.2, 1 HDMI Dimensions 210 x 305 x 119 mm Poids 1,3 kg Disponible chez Boulanger au prix de 1499€ (version 512 Go) Disponible chez Materiel.net au prix de 1699,94€ (version 1 To) Design et construction : de la finesse et du caractère Première particularité du ZenBook Flip : son statut de PC portable hybride et doté d’une charnière qui permet à l’écran de basculer à 360°. Ce n'est pas juste un gadget, puisque l’écran est entièrement tactile et vous pouvez vous en servir de différentes façons : comme un laptop “classique”, mais aussi en mode “tente” (pratique pour regarder du contenu dans un endroit exigu, comme le train ou l’avion) ou même en mode “tablette”. Ce dernier mode, avouons-le, n’est pas des plus pratique, car on se retrouve alors avec une tablette bien trop lourde pour être utilisée efficacement. Ce système de basculement reste malgré tout pratique et offre une très grande souplesse d’utilisation. La charnière semble d’une solidité à toute épreuve et l’on n’aura pas peur de manipuler le produit dans tous les sens. Il faut dire que le ZenBook Flip respire la qualité et le niveau de finition exemplaire. Le châssis tout en aluminium bénéficie d’un effet “brossé” sur le dessus, pour un résultat aussi sobre d’efficace. Un traitement “brillant” est également appliqué, ce qui met bien en valeur le produit, mais a tendance à retenir quelque peu les traces de doigts. Nous avons en tout cas affaire à un “vrai” PC ultraportable, aux mensurations réduites : 210 x 305 x 119 mm, pour 1,3 kg. Le Zenbook Flip se glisse donc parfaitement dans un sac de taille moyenne, chargeur inclus. Ce format réduit est également rendu possible grâce à une bonne optimisation du cadre de l’écran, surtout sur le dessus et les côtés. On regrette par contre la bande assez large dans la partie inférieure de la dalle, qui empêche cet écran d’être totalement mis en valeur. Intéressons-nous de plus près au clavier et au touchpad de ce Zenbook Flip. Ultraportable oblige, le clavier est de type “chiclet” et se dote d’une course très courte. La sensation de frappe est cependant agréable et vous n’aurez aucun souci pour taper de longs textes, sans fautes. Pour jouer, en revanche, le feeling n’est pas idéal et vous serez sans doute plus à l’aise avec un pad. Le clavier profite également d'un rétroéclairage sur 3 niveaux. Le touchpad juste en dessous est impeccablement intégré au châssis et se révèle très large. La glisse est précise et les clics sont très réactifs. Jolie originalité propre aux PC portables d’Asus : la possibilité d’afficher un pavé numérique virtuel moyennant un appui sur une touche dans le coin supérieur droit. S’il ne remplace pas un “vrai” pavé numérique, il s’avère tout de même très pratique pour un usage ponctuel, d’autant plus que son activation n’empêche pas l’utilisation du pointeur de la souris. Quelques mots sur la connectique, qui s’avère sans surprise assez minimaliste. On y trouve tout de même un port HDMI, deux ports USB-C compatibles Thunderbolt 4 (qui servent également à la recharge du PC), ainsi qu’un port USB-A 3.2 sur la droite. Constat étonnant : ce modèle est dépourvu de prise jack pour brancher un casque. Asus fournit cependant un adaptateur Jack vers USB-C dans la boîte. En matière de connectivité, on peut compter sur du WiFi 6 et du Bluetooth 5. Enfin, si ce PC est dépourvu de lecteur d'empreintes pour le déverouillage de sa session, il profite cependant d'une webcam HD compatible Windows Hello. A la manière de Face ID s

Test du PC portable Asus ZenBook Flip 13 UX363EA : un écran OLED dans un format ultracompact et convertible
Nous nous intéressons cette semaine à un PC portable d’un genre un peu particulier, qui délaisse la puissance graphique au profit de l'ultraportabilité et qui a la particularité de se doter d’un écran OLED. Très beau et facile à transporter, le ZenBook Flip d’Asus est-il le l’ultraportable rêvé ? Sur le marché des ordinateurs ultraportables (généralement au format 13 pouces et pesant aux alentours de 1 kg), quelques noms dominent. On pense bien entendu à Apple et ses MacBook Air, à Dell et ses XPS, mais également à Asus avec sa gamme ZenBook. Bien installés sur le marché depuis des années, les ZenBook sont bien souvent de très belles machines performantes et endurantes, qui ont l’avantage de pouvoir être emmenées partout. Si nous choisissons de tester l’un des derniers en date, c’est aussi pour vérifier si ce genre de PC peut aussi être utilisé pour le jeu vidéo. Sommaire Fiche technique du Asus ZenBook Flip 13 UX363EA Design et construction : de la finesse et du caractère Ecran : de l’OLED qui offre des couleurs très vives Puissance : idéal pour travailler et pour des “petits” jeux Autonomie : une bonne journée de travail en perspective Fiche technique du Asus ZenBook Flip 13 UX363EA Taille d'écran 13,3 pouces Type d'écran OLED Définition d'écran 1920x1080 Taux de rafraichissement 60 Hz Processeur Intel Core i7-1165G7 Carte graphique iGPU Intel Iris Xe Mémoire vive 16 Go Stockage 512 Go SSD NVMe Connectique 2 USB-C Thunderbolt 4, 1 USB-A 3.2, 1 HDMI Dimensions 210 x 305 x 119 mm Poids 1,3 kg Disponible chez Boulanger au prix de 1499€ (version 512 Go) Disponible chez Materiel.net au prix de 1699,94€ (version 1 To) Design et construction : de la finesse et du caractère Première particularité du ZenBook Flip : son statut de PC portable hybride et doté d’une charnière qui permet à l’écran de basculer à 360°. Ce n'est pas juste un gadget, puisque l’écran est entièrement tactile et vous pouvez vous en servir de différentes façons : comme un laptop “classique”, mais aussi en mode “tente” (pratique pour regarder du contenu dans un endroit exigu, comme le train ou l’avion) ou même en mode “tablette”. Ce dernier mode, avouons-le, n’est pas des plus pratique, car on se retrouve alors avec une tablette bien trop lourde pour être utilisée efficacement. Ce système de basculement reste malgré tout pratique et offre une très grande souplesse d’utilisation. La charnière semble d’une solidité à toute épreuve et l’on n’aura pas peur de manipuler le produit dans tous les sens. Il faut dire que le ZenBook Flip respire la qualité et le niveau de finition exemplaire. Le châssis tout en aluminium bénéficie d’un effet “brossé” sur le dessus, pour un résultat aussi sobre d’efficace. Un traitement “brillant” est également appliqué, ce qui met bien en valeur le produit, mais a tendance à retenir quelque peu les traces de doigts. Nous avons en tout cas affaire à un “vrai” PC ultraportable, aux mensurations réduites : 210 x 305 x 119 mm, pour 1,3 kg. Le Zenbook Flip se glisse donc parfaitement dans un sac de taille moyenne, chargeur inclus. Ce format réduit est également rendu possible grâce à une bonne optimisation du cadre de l’écran, surtout sur le dessus et les côtés. On regrette par contre la bande assez large dans la partie inférieure de la dalle, qui empêche cet écran d’être totalement mis en valeur. Intéressons-nous de plus près au clavier et au touchpad de ce Zenbook Flip. Ultraportable oblige, le clavier est de type “chiclet” et se dote d’une course très courte. La sensation de frappe est cependant agréable et vous n’aurez aucun souci pour taper de longs textes, sans fautes. Pour jouer, en revanche, le feeling n’est pas idéal et vous serez sans doute plus à l’aise avec un pad. Le clavier profite également d'un rétroéclairage sur 3 niveaux. Le touchpad juste en dessous est impeccablement intégré au châssis et se révèle très large. La glisse est précise et les clics sont très réactifs. Jolie originalité propre aux PC portables d’Asus : la possibilité d’afficher un pavé numérique virtuel moyennant un appui sur une touche dans le coin supérieur droit. S’il ne remplace pas un “vrai” pavé numérique, il s’avère tout de même très pratique pour un usage ponctuel, d’autant plus que son activation n’empêche pas l’utilisation du pointeur de la souris. Quelques mots sur la connectique, qui s’avère sans surprise assez minimaliste. On y trouve tout de même un port HDMI, deux ports USB-C compatibles Thunderbolt 4 (qui servent également à la recharge du PC), ainsi qu’un port USB-A 3.2 sur la droite. Constat étonnant : ce modèle est dépourvu de prise jack pour brancher un casque. Asus fournit cependant un adaptateur Jack vers USB-C dans la boîte. En matière de connectivité, on peut compter sur du WiFi 6 et du Bluetooth 5. Enfin, si ce PC est dépourvu de lecteur d'empreintes pour le déverouillage de sa session, il profite cependant d'une webcam HD compatible Windows Hello. A la manière de Face ID sur les iPhones, la caméra va donc reconnaître votre visage et dévérouiller l'ordinateur dès que vous lui ferez face. Le système marche bien et s'avère plutôt réactif. Ecran : de l’OLED qui offre des couleurs très vives Le ZenBook se dote d’un écran tactile de 13,3 pouces au format 16:9 et affiche une définition Full HD (1920x1080 pixels) ainsi qu'un taux de rafraîchissement de 60 Hz. Sa grande particularité, c’est bien entendu la présence d’une dalle OLED, un type de technologie encore rare sur les PC portables. Les avantages de l’OLED ne sont plus à prouver : taux de contraste “infini”, rendu des couleurs éclatant, rémanence quasi nulle… De quoi profiter d’une image belle, colorée et fine. Dès l’allumage, on sent tout de suite que nous avons affaire à un écran OLED, ne serait-ce qu’avec le fond noir lors du chargement du PC, qui est une profondeur sans pareil. Le rendu est splendide, mais il faut en revanche faire avec une dalle brillante particulièrement sujette aux reflets, ce qui est peut être gênant si vous voulez utiliser le produit en extérieur. Souvent le point faible de l’OLED, la luminosité maximale de l’écran du Zenbook Flip est bonne, mais pas exceptionnelle. Elle monte ainsi à 380 cd/m2 (ou “nits”), ce qui peut à nouveau entraîner des problèmes de lisibilité si vous êtes en plein soleil. Mais arrêtons là les remontrances pour nous concentrer sur les nombreuses qualités de cet écran. Le taux de contraste est donc “infini”, dû au fait que les noirs sont “totalement noirs” étant donné que les pixels peuvent littéralement s'éteindre. La rémanence est quasi nulle, ce qui confère à cet écran une excellente réactivité. Côté colorimétrie, le bilan est très bon, mais mérite toutefois d’être nuancé. On apprécie en effet la température des couleurs quasi parfaite (6526K, soit un chiffre extrêmement proche de la norme à 6500K), mais on constate un Delta E un peu élevé, qui culmine à 4,5. Résultat : si le rendu est très équilibré entre les teintes chaudes et les teintes froides, il manque un peu de fidélité par rapport aux couleurs “réelles”. Ce constat est cependant à relativiser, car, à l’usage, l’écran reste très agréable à utiliser, avec des couleurs certes peut-être un peu trop “pétantes”, mais un rendu clair et précis. Puissance : idéal pour travailler et pour des “petits” jeux La configuration que nous testons ici se compose d’un processeur Intel Core i7-1165G7, 16 Go de mémoire vive et un SSD NVMe de 512. Le processeur est basé sur l’architecture Tiger Lake d’Intel et entre dans la catégorie des “basse consommation” grâce à un TDP de 12 watts. Il est tout de même doté de 4 coeurs physiques/8 cœurs virtuels et peut monter jusqu’à 4,7 GHz en fréquence “turbo”. À cela s’ajoute un iGPU Intel Iris Xe, qui ne rivalise évidemment pas avec un GPU dédié type GeForce, mais a des capacités 3D suffisantes pour faire tourner une bonne sélection de jeux. Étant donné son format, le ZenBook Flip est donc plutôt puissant et surtout impeccablement véloce au quotidien. Ce n’est évidemment pas la machine qui va vous permettre de faire de la 3D ou du montage vidéo avancé, mais elle s’avère largement suffisante pour de la bureautique, du surf sur le web, de la lecture de vidéo. Le démarrage est ultra rapide et Windows 10 se montre réactif en toutes circonstances. Disco Elysium tourne très correctement au niveau de détails "moyen" Et en matière de jeu vidéo ? Comme dit plus haut, l’iGPU Intel Iris Xe va ici être capable de faire tourner des jeux en 3D récents moyennant de sérieuses concessions graphiques et une bonne réduction de la définition. Jouer à The Witcher 3 ou Red Dead Redemption 2 à plus de 30 FPS est par exemple envisageable, à condition de vous mettre en 1280x720 et de caler le niveau de détails au minimum. Pour un peu moins de concessions, il faudra vous tourner vers des jeux plus anciens et/ou des jeux issus de la scène indépendante. Nous avons par exemple fait tourner Disco Elysium à plus de 40 FPS en 1080p avec un niveau de détails “moyen” ou encore Streets of Rage 4 à 60 FPS, également en 1080p. Streets of Rage IV n'a aucun souci pour afficher 60 FPS en 1080p Donc oui, jouer sur un ultraportable comme l’Asus ZenBook Flip est tout à fait envisageable, mais demande de bien sélectionner ses jeux ou de faire de sérieuses concessions visuelles. Il n’empêche que, pour un iGPU, l’Iris Xe s’en sort plutôt bien. Autonomie : une bonne journée de travail en perspective Un point primordial sur ce genre d’ultraportable, c’est bien entendu l’autonomie. Un PC aussi compact et léger doit pouvoir être emmené partout et assurer, au moins, une journée de travail avant de devoir être branché. Tout est fait en sorte, ici, pour que l’autonomie soit la meilleure possible : un processeur Intel basse consommation, une dalle Oled peu énergivore et une batterie de 67 Wh. En pratique, si l’autonomie n’atteint pas les sommets de certains concurrents (le MacBook Air M1 reste bien au-dessus), elle reste dans la moyenne haute sur ce type de produit et peut monter jusqu’à une dizaine d’heures en jouant sur l’économie de batterie. Notre test d’autonomie sous Netflix (avec Chrome, rétroéclairage du clavier désactivé et luminosité à 75%) a quant à lui tourné pendant 9h15. La promesse de s’en servir durant toute une journée est donc tenue. Disponible chez Boulanger au prix de 1499€ (version 512 Go) Disponible chez Materiel.net au prix de 1699,94€ (version 1 To) Les notes +Points positifs Un écran OLED qui fait plaisir Très fin et léger Clavier et touchpad agréable Bon niveau de performances pour de la bureautique Capable de faire tourner des jeux peu gourmands 10 heures d'autonomie -Points négatifs Luminosité de l'écran un peu juste Beaucoup de reflets en extérieur Pas de port jack pour un casque (mais adaptateur fourni Châssis un peu salissant Le ZenBook Flip d’Asus est une jolie réussite dans une catégorie bien spécifique, celle des ultraportables sous Windows 10. Ce modèle a en effet de sérieux arguments à faire valoir : un écran OLED qui offre un taux de contraste imbattable et des couleurs vives, une autonomie de 10 heures ainsi qu’une configuration offrant une large polyvalence. S’il est avant tout un PC fait pour travailler et regarder des vidéos, le fait qu’il propose un iGPU intel Iris va tout de même lui permettre de faire tourner correctement beaucoup de jeux indés ou des titres peu gourmands comme Overwatch ou Rocket League, à condition d’être prêt à bien rogner sur le niveau de détails graphiques. Ce n’est donc pas un PC dédié au jeu, certes, mais il peut servir pour une partie “d’appoint”. C’est en revanche un très bon ultraportable pour le quotidien. L'avis de Jiikaa Journaliste jeuxvideo.com 16 mai 2021 à 10:00:00 16/20